• De la drogue aux poisons

      Les drogues sont des substances qui modifient les sensations et le comportement du consommateur en agissant sur son système nerveux central. Ils deviennent poisons lorsqu'ils entraînent une mort, souvent dans les cas d'overdose. Les drogues suivent la règle de Paracelse. 

     Le cerveau est le système nerveux central (SNC) relié au système nerveux périphérique dont il commande l'activité. Il reçoit toute information avec le monde extérieur et intérieur grâce au système de communication entre les neurones, cellules essentielles du système nerveux, et par les substances chimiques appelées neurotransmetteurs (sécrétées par les terminaisons du neurone, les neurotransmetteurs véhiculent donc le message de neurone en neurone).De la drogue aux poisons Le cerveau traite l'information comme un système électrique par le déplacement d'ions positifs et négatifs dont la continuité est assurée par les neurotransmetteurs qui se déversent dans l'espace synaptique entre neurones transmetteurs et receveurs. L'espace synaptique étant la zone de jonction entre deux neurones, lieu de passage du message nerveux cheminant d'une cellule à l'autre.

     L'usage d'une drogue entraîne une action directe sur les centres cérébraux, qui se traduira par des effets soit d'excitation, soit de stupéfaction ou d'enivrement, selon le neurotransmetteur qui sera concerné par l'action chimique de la substance (exemples: la cocaïne est un excitant du SNC, l'héroïne est un stupéfiant et le cannabis un enivrant). Ce sont des psychotropes. C'est dans la recherche du plaisir ou dans une quête d'apaisement que les drogues sont utilisées mais peuvent, dès le premier usage, agir comme un poison (par exemple le subutex, médicament de substitution pour l'héroïnomane, devient un poison pour celui qui n'est pas toxicomane). En effet nous pouvons distinguer dans  le cerveau 3 centres déterminants dans l'action des drogues sur l'individu: le centre du plaisir, celui de la mémoire, et de la douleur qui sont gérés par des neurotransmetteurs tels que l'adrénaline ou la dopamine. La recherche du plaisir par l'utilisation d'une drogue est mémorisée dès la première prise, et en cas d'usage régulier la drogue prendra la place du neurotransmetteur correspondant qui ne sera plus sécrété par les terminaisons nerveuses. Le centre de douleur sera alors activé pour introduire le produit toxique qui calmera la souffrance stimulée par l'absence de neurotransmetteur. Par exemple, le cannabis remplace la dopamine, qui sera à nouveau sécrété après un sevrage confirmé, c'est-à-dire sur un laps de temps long. Ce laps de temps est variable selon la drogue. Le produit actif du cannabis, le THC, étant dissous dans les graisses du neurone, s'élimine lentement. C'est pourquoi le cannabis est communément appelé drogue "douce" car la dépendance est masquée. 

      Nous pouvons donc distinguer différents types de poisons: ceux agissant sur le long terme, comme les drogues qui interviennent principalement au niveau du système nerveux central, et qui en cas d'abus entraînent la mort, ou encore la datura, et qui peuvent, pour la plupart, être utilisés en tant que médicaments suivant la dose. La deuxième catégorie de poisons agissent directement sur le corps et provoque une mort instantanée comme le cyanure, l'arsenic, la ciguë, mais encore les venins.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :